Créations Pierre Hermé à venir. Cultissimes !

Publié le 27/01/2012 dans Autres par gourmetise - 7 Commentaires

Oui, j’aime Pierre Hermé ! Voilà c’est dit, c’est écrit, c’est indélébile. J’essaye de ne pas en parler trop souvent, on me prendrait pour une gourou de la marque. Ce n’est pas faute de recevoir tous les dossiers de presse. Je les boude de temps en temps, car Pierre Hermé sait parfaitement gérer sa communication et la presse ou autres supports s’en font largement le relais. Mais quand je craque, je ne peux contenir mon excitation.

Et là, je signe à nouveau pour de très belles actualités pour lesquelles vous devez vous déplacer ou commander sur internet : Fetish Ispahan et ses prochains macarons…

Depuis 2 jours, Pierre Hermé met à l’honneur MON chouchou à moi toute seule : l’Ispahan. Quand je l’ai goûté pour la première fois, j’ai été émue, quand je l’ai goûté une seconde fois, j’ai été séduite, quand je l’ai goûté une troisième fois, j’ai fondu et quand je l’ai goûté toutes les autres fois j’ai signé ad vitam aeternam. C’est comme ça. Cette émotion ne se traduit pas, elle se vit, égoïstement et c’est bon. Ispahan c’est l’équilibre parfait entre la framboise, le litchi et la rose.

Je suis donc aux anges quand je lis que Pierre Hermé fait une déclaration d’amour et élève au rang de culte son Ispahan en y déclinant diverses créations : cheese cake, tarte, millefeuille, paris brest, verrine Emotion, croissant…

Pour les fans, je vous en laisse quelques miettes le temps de sa présence (jusqu’au 4 mars) après il redevient ma propriété. Pour les non connaisseurs, je vous invite à croquer dedans tendrement. Vous comprendrez mon attachement.

Pierre Hermé est aussi reconnu pour ses macarons. Certains me charment, d’autres un peu moins. Dès début février de nouvelles saveurs sont mises à l’honneur. Elles sont dans le pipeline depuis quelques temps puisque j’ai eu l’occasion de tous (ou presque, ma satiété n’était assez grande) les déguster en septembre. Je peux vous assurer qu’ils ont tous passé le test haut la main et je décerne une palme à celui du mois de juillet : vanille basilic. Extra-ordinaire de finesse et de caractère.

Pour identifier vos favoris, ceux que vous souhaitez déguster, observez et retenez les dates. Chacun ne reste qu’un mois.


 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

7 Commentaires

  1. BenCo

    Celui qui n’est pas fan de Pierre Hermé (ou d’autres d’ailleurs) n’est qu’un snob’ ou n’a qu’un palais en PVC … par contre, cela reste un plaisir très parigo/parisien (ou encore japonais)

  2. Thenewme

    Le thé vert, girolles, citron, je ne suis pas trop sûre. En revanche, le premier me fait bien envie et celui avec la fleur d’oranger aussi. Et je suis aussi une grande fan de l’Ispahan qui reste mon dessert préféré.

  3. Camille

    Moi c’est pareil ! J’ai travaillé chez eux et je complétement accro (et je me suis fait un devoir de presque tout goûter ! ;-)) ! Mais j’essaie de ne pas en parler trop souvent non plus pour garder une distance critique (mais c’est dur !).

    Dans tout le festish Ispahan, plus encore que l’entremets je préfère l’Emotion que je trouve absolument renversante d’intensité …

    Et les macarons de février et de juillet sont mes préférés !

  4. Philou - Un cuisinier chez vous

    Aah ! Ispahan, certainement ce que je préfère chez Hermé !

  5. Marie Legrand

    Voici une petite anecdote :

    Mon cousin Maxime et moi, nous avons comparé les biscuits alsaciens, les nougats, les kougloffs, les cakes et l’accueil des patisseries Pierre Hermé (115 euros d’achat) et Raoul Maeder (60 euros d’achat pour la même quantité de produits).

    L’accueil chaleureux, la simplicité, les produits de Raoul Maeder devancent largement ceux de Pierre Hermé.

    Dans la boutique du 15eme de Pierre Hermé, l’accueil est hautain et les produits sont beaucoup trop chers et parsemés d’additifs et de conservateurs.
    Ainsi, leur prix est excessif au regard de leurs qualités d’autant plus que ces produits ne sont pas artisanaux!
    Il faut croire que M. Pierre Hermé ne s’intéresse qu’à sa clientèle japonaise et touristique!!!

    Mon histoire illustre bien les dérives du marketing culinaire et l’appat du gain de M. Hermé!

    Mon cousin et moi, nous avons eu l’impression d’avoir été pris pour des imbéciles et d’avoir été pris pour des pigeons!!!

    Chers internautes, soyez vigilant et lisez bien la liste des ingrédients avant d’acheter ses produits!

  6. Marie Legrand

    Bonjour,

    J’ai acheté des biscuits et du nougats chez Pierre Hermé.

    Ces produits contenaient des conservateurs et des additifs!!!

    Ils sont chers et ne sont même pas artisanaux!!!

    Je souhaite informer les internautes :

    Soyez vigilent et lisez bien la liste des ingrédients avant d’acheter!

    M. Hermé devrait se préoccuper de la qualité de ces produits!

    La publicité faite autour d’eux est mensongère!!!

  7. Stéphanie

    Vraiment trop bon et délicats, ce sont mes pâtisseries favorites.

Laissez un commentaire

Les champs marqués d’un * doivent être remplis