Des Menus de Légende signés Mumm

Publié le 14/05/2013 dans Actualités par gourmetise - Aucun commentaire

N’étant ni critique de restaurants gastronomiques, ni dégustatrice de vins (je laisse à César ce qui lui appartient, n’est-ce pas frérot, c’est mieux comme ça), j’ai été étonnée d’être conviée par la maison Mumm à un de leur « Menus de Légende ». Dès lors, je me suis tout de même sentie flattée d’être interpellée par une grande marque.

(petit rappel au passage) Il n’en demeure pas moins que depuis le démarrage de cette aventure, j’ai toujours comme passion de dénicher par moi-même des produits d’épicerie fine ou des lieux en lien avec les attentes des gourmets.

Il m’arrive bien entendu, assez fréquemment d’être sollicité par des marques. Ce n’est pas pour autant, loin s’en faut, que je les accepte toutes. Rarement d’ailleurs. « je suis indépendante moaaa, j’essaye-moi aussi de sélectionner mes apparitions » ;).

Blague à part, dans cette jungle de ronds de jambe, serres pince, m’as-tu vu et pique assiette il y a « à boire et à manger » (pouf pouf pouf, facile celle-là…). Et globalement, je suis assez satisfaite du tri que je réalise : des marques que j’affectionne et/ou des projets/concepts/produits originaux qui sortent de l’ordinaire. Rarement déçue, parfois surprise. Par manque de temps, malheureusement, je ne peux pas en parler systématiquement sur mon nlog (en revanche, j’essaye au maximum de relayer sur les réseaux sociaux où Gourmetise est présent, facebook, twitter, instagram ou pinterest).Voilà, maintenant, j’arrête mes flagorneries à moi-même, ça en devient présomptueux et donc tout simplement vulgaire…

Vous l’aurez donc compris, cette invitation je l’ai acceptée. Me voilà donc en route vers le restaurant où nous étions conviés, « l’Arôme », 1 étoile Michelin, près de Saint Philippe du Roule. Renfort de motivation… Ils ne font pas les choses à moitié chez Pernod Ricard (bah oui, Mumm est leur branche « luxe » aux côtés du champagne Perrier Joët et du cognac Martell).

Un peu intimidée, me demandant toujours pour quelles raisons j’étais présente et « diable pourquoi ai-je accepté ? », plantée au beau milieu de journalistes, je ne me laisse pas décontenancée et forte de ma fierté je me lance dans les discussions. Seule blogueuse, je suis plutôt très bien accueillie.

Je ne vais pas ici et maintenant faire une analyse technique de chaque plat, champagnes & co qui ont été servis, mais bien laisser parler mes émotions, celles qu’un « quidam » pourrait vivre dans un tel moment. Tout simplement me mettre à la place d’un client vierge, ou presque, de toute expertise et surtout rejetant toute forme de snobisme.

Pour faire simple et rapide, j’y ai passé un excellent moment. Mais alors, pourquoi ? 3 éléments ont été déterminants dans cette expérience positive.

La première et pas la moindre, la réconciliation. J’étais un peu fâchée avec Mumm et, entre autres leur « Cordon Rouge » que j’ai eu du mal à apprivoiser durant une longue période et que j’avais tout simplement remisé aux placards. Trop brut, ce vin agressait mes papilles, mon palais ne l’accueillait jamais avec plaisir. Il a fallu qu’on m’explique que la marque était détenue par le groupe Pernod Ricard depuis seulement une poignée d’années, qu’ils avaient eu conscience d’avoir repris en main un champagne un peu maladroit, capricieux (ce ne sont pas leurs mots, mais bien mon avis, à l’époque). Des années d’efforts et d’attentions ont été nécessaires pour le remettre dans le droit chemin et parvenir à un vin beaucoup plus équilibré. Je les en félicite et dorénavant, je ne snoberai plus ce vin qui est (re)devenu abordable.

Le 2ème élément fondateur de ma satisfaction fut de me laisser porter avec délectation dans un parcours gastronomique dont le champagne était le guide en montant en gamme à chaque nouvelle étape, donc de l’apéritif au dessert. Il est très agréable de pouvoir se satisfaire aussi de ce vin pétillant tout au long d’un repas, dès lors où il s’accorde parfaitement avec les plats proposés.

C’est ainsi que je viens détailler le 3ème élément qui a permis de passer une agréable soirée. La marque Mumm avait à cœur, et ce depuis 5 ans maintenant, de réhabiliter, en partenariat avec des grands chefs, partout en France, des menus historiques sous le prisme des « Menus de Légende ». Ainsi, la marque, avec les chefs triés sur le volet, s’est emparée de 2 menus d’époque pour lesquels la marque Mumm avait été sélectionnée :

- L’anniversaire du mariage de Sissi avec l’empereur François-Joseph (24 avril 1911).

- Banquet de réception du roi Georges VI et de la reine Elisabeth au Château de Versailles, 21 juillet 1938

J’imagine la joie de voir apparaître sur un menu d’un banquet exceptionnel le nom du champagne Mumm.

Et je vous garantis que le déplacement en valait la chandelle. Je ne regrette absolument pas d’avoir fait entrave à ma ligne éditoriale qui ne traite ni de restaurant gastronomique ni de vins, mais plutôt de produits d’épicerie fine.

Plus le repas avançait, plus les champagnes s’affirmaient et s’affinaient pour laisser place, de mon point de vue, à une dégustation de vins et non simplement de champagne (les bulles et tout le tralala). Mention spéciale (très spéciale) pour leur champagne Mumm Cuvée R Lalou 1999, une pure merveille. L’espace de ces quelques gorgées, j’ai ressenti la même émotion que lors d’une dégustation de vin jaune, ce vin si spécifique dont le cépage savagnin peut rebuter certains palais totalement ignare en la matière. J’en suis fan personnellement. Alors quand on ressent ce goût si unique de noisette dans un champagne, on apprécie.

En résumé, si vous souhaitez mieux connaître le champagne, mais sous son attribut « vin » au travers d’un dîner piloté par des artistes de renom, laissez-vous tenter par les Menus de Légende de Mumm.

Seul petit bémol : j’avoue avoir été un tout petit peu déçue par les propositions de plats qui ont été un peu plus que « revisité », en tout cas ce soir là. Question de saison, comme nous l’a expliqué le chef, j’espère qu’ils vont faire preuve de créativité pour s’en approcher le plus possible, quitte à expliquer pour quelles raisons (produit disparu, saison inadaptée) et quelles solutions a été trouvée.

Anyway, les chefs avec lesquels la maison Mumm collabore sont d’excellente facture, alors, rassurez vous, la qualité de l’assiette est excellente.

Ces menus vous sont destinés, vous les happys few gourmets, et devraient véritablement soit vous réconcilier avec  la marque (si, comme moi vous l’aviez mis de côté) ou tout simplement la découvrir. De même vous pourrez ainsi, vibrer de bulles et raffinement tout au long d’un repas, ce que nous n’avons pas coûtume de pratiquer.

Pour vivre cette expérience, je vous invite à vous rendre sur le site internet dédié à l’événement, qui est décliné partout en France et se déroule jusqu’à fin juin. Alors, à vos tablettes ! (exemple de prix d’un menu chez Ma.Sa à Boulogne Billancourt : 148€)

Région/Ville/Chefs/Restaurants concernés :

- Aquitaine / Guéthary / David et Martin Barboure / Briketenia

- Bourgogne / Tournus / Yohann Chapuis / La Maison Greuze

- Bretagne / Rennes / David Etcheverry / Le Saison

- Ile de France / Paris 8 / Thomas Boullault / L’Arôme

- Ile de France / Boulogne-Billancourt / Hervé Rodriguez / Ma.Sa

- Lorraine / Faulquemont – Loïc Villemin / Le Toya

- Midi-Pyrénées / Toulouse / Stéphane Tournié / Aux Jardins de l’Opéra

- Nord Pas de Calais / Lambert / Eric Delerue / La Laiterie

- PACA / Saint Jean Cap Ferrat / Didier Aniès / Le Cap

- PACA / Saint Tropez / Georges Blanc & Philippe Guérin / Au Suffren Café by Georges

- PACA / Paluds de Noves / Christian Peyre / La Maison, Domaine de Bournissac

Champagnes dégustés (textes du Communiqué de Presse) :

G.H MUMM Brut Selection : offre un assemblage unique et authentique réalisé à partir de cinq villages classés 100% sur l’échelle des Grands Crus de Champagne : Bouzy, Aÿ et Verzenay en pinot noir, Cramant et Avize en chardonnay

G.H MUMM Blanc de Blancs : met en lumière les terres de Cramant et s’illustre par sa délicatesse et son élégance. 100% Chardonnay, il se caractérise par un nez floral de fleurs blanches, des arômes de fruits frais charnus, d’agrumes et des notes minérales

G.H. MUMM Blanc de Noirs : révèle quant à lui, la personnalité et l’intensité des pinots noirs où s’exprime toute la typicité de son terroir classé Grand Cru : Verzenay. Notes de fruits secs, de nougat, de café et de vanille, cette cuvée rare est élaborée uniquement lors d’année exceptionnelle.

G.H MUMM R. Lalou 99 : En hommage à René Lalou qui oeuvra pendant plus de 50 ans aux commandes de G.H.MUMM, le chef de Caves conçoit la plus prestigieuse de ses cuvées, la R.Lalou, un champagne de terroir, issu des meilleures parcelles de la Maison. L’année 99 fut caractérisée par des contrastes de température et une récolte généreuse. Une très faible acidité associée à une grande richesse en sucre fut le point marquant de ce millésime qui s’annonçait être exceptionnel… Rassemblant à parts égales toute la puissance des pinots noirs, offrant un nez puissant dominé par des notes de fruits cuits et murs, et la finesse des chardonnays, qui arbore fraîcheur et vitalité par leurs arômes de fruits exotiques, la  Cuvée R.Lalou 99 se distingue par son élégance, sa puissance en bouche et sa palette aromatique complexe. Présent sur de nombreuses tables étoilées, ce grand vin d’exception a su séduire les plus fins des gastronomes.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laissez un commentaire

Les champs marqués d’un * doivent être remplis