Tous au Restaurant, excellente initiative mais pas très juste

Publié le 26/09/2011 dans Autres par gourmetise - 4 Commentaires

L’opération Tous au Restaurant vient de tirer le rideau. Rendez-vous dans un an, alors. Vous avez dû être nombreux à en avoir profité, mais encore plus nombreux à avoir essayé, isn’t it ? Bilan de l’opération : j’ai joué le jeu à fond. 5 restaurants « Haute Gastronomie » réservés et, au final, 3 réellement visités. Certains ont galéré comme des bêtes sauvages pour parvenir à entendre un bout de voix rapide au bout du téléphone, ce fameux mercredi 7 septembre, ouverture des réservations sur Internet. Et je les entends qui se demandent comment j’ai pu booker autant de restaurants ? C’est simple (et c’est vache aussi).

Je détenais une American Express, et grâce à elle j’ai pu réserver en avant première. Je l’ai su un peu par hasard, la veille de l’opération, ne lisant pas tous mes mails (enfin les mails publicitaires)… Donc pas de stress, hyper sereine, j’ai pris mon temps pour comparer, évaluer les restaurants qui me séduiront le plus… Mon rêve premier était de me rendre au Carré des Feuillants. Et bien, malgré mon American Express, j’ai été largement distancée par d’autres. Plus de places ! Je mets donc au défi quiconque de me dire qu’il a pu y réserver  une table au moment de l’ouverture officielle…

Evidemment très fière de mes réservations et d’avoir évité l’embouteillage téléphonique et la frustration.

Le modus operandi ? Un code unique facilement mémorisable (AMEXTAR – TAR = Tous Au Restaurant ;=) devait être enregistré. Restaurants affichés, il suffisait de les contacter et l’affaire était dans le sac. Alors oui, c’est totalement injuste ! Naturellement, j’ai partagé cet avantage avec mon entourage (et sur Twitter) qui en a aussi profité.

Pire !!!! Le sésame « j’ai une American Express » n’était pas nécessaire, aucune vérification de l’autre côté du téléphone !!! Alors, j’ai aussi transmis cette information.

Oui totalement injuste tant sur cet avantage préalable qui laissait peu de chance aux autres. Mais choquée aussi que Tous au Restaurant ait eu cette idée, qui, il faut bien l’avouer, donne plus de chance à une certaine catégorie de portefeuille… Comment cela a-t-il pu être réfléchi ? Qui a eu cette idée ? Tous au Restaurant ? Les restaurants ? Pourquoi ? Pour faire plaisir aux gros budgets ? Pour éviter les personnes moins aisées ? Je ne sais pas, mais très sincèrement, je ne trouve que ce partenariat soit très fair play, ou au pire, prévoir des quotas Amex, si vraiment ce partenariat est nécessaire pour financer l’opération.

 

Voici, l’inventaire des réservations avec le prix du repas, pour 2 convives : Hélène Darroze 50€  (booké en fait par Ariane Grumbach), Citrus Etoile 75 €, Kaiseki 170€ (à ce prix je m’attendais à un restaurant dingue pour y fêter dignement mon anniversaire de mariage), Le Trou Gascon 40€ et Terres de Truffes 50€.

Nous n’avons pas souhaité en cumuler autant, mais je préférai en booker plusieurs pour avoir ensuite l’embarras du choix. Encore une fois l’avantage de ce partenariat Amex. Nous avons donc décidé de ne pas aller chez Citrus, que j’ai cédé sur ma page Facebook à la blogueuse Camitonne qui, visiblement a bien apprécié. Puis, arrivés devant Kaseiki nous avons fais marche arrière, flairant une sorte d’arnaque à la vue du restaurant associé plus à un restaurant à sushis. A 170€ pour deux, nous nous attendions à un restaurant gastronomique. Mais quand le menu déjeuner affiche un prix à 26€, nous n’étions pas convaincus par ce choix…

Déjeuner chez Hélène Darroze avec Ariane de l’Art de Manger, le jeudi suivi d’un autre déjeuner au Trou Normand le vendredi puis, un dîner chez Terres de Truffes. Bilan ?

Déçue par Hélène Darroze, un service un peu trop familier à mon goût, un foie gras hyper mal dénervé !!! et des plats proposés très basiques, sans la magie d’un étoilé.

Le Trou Gascon a proposé une prestation très honorable. J’ai sentie que, malgré un prix défiant toute concurrence, le Trou Gascon a souhaité proposer un menu très honorables et a soigné ses convives avec des amuses bouche, dignes d’un service dans un restaurant étoilé.

Pour finir, Terres de Truffes était très copieux, on en a eu pour notre argent, mais j’ai regretté l’aspect un peu « cantine » où malgré 2 plats proposés, la variante s’articulait autour des pâtes ou pommes de terre accompagnées de la même sauce, aux truffes. Cette semaine, pour Terres Truffes, de mon point de vue, était aussi un peu une semaine de « relâche » par ce choix où les casseroles et le service n’ont pas été trop chamboulés.

Conclusion, si c’était à refaire, j’aurai annulé Kaiseki et me serai rendue chez Citrus. J’aurai conservé le Trou Gascon et éventuellement Terre de Truffes et aurai hésité à me rendre chez Hélène Darroze.

L’an prochain, espérons que cette opération sera renouvelée, mais sous d’autres auspices. Les  modalités de réservations peuvent être très frustrantes et finalement peuvent générer une colère légitime et aboutir à un effet contraire. Pourquoi ne pas envisager plutôt une sorte de partenariat avec Vente Privée, leur système était très transparent, personne n’est pris au dépourvu et tout le monde connait la règle du jeu.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

4 Commentaires

  1. BenCo

    Il faut se dire que ce genre d’opération est avant tout un « coup » marketing pour une profession ultra protégée par le pouvoir en place …
    Concernant les menus, il faut garder à l’esprit qu’un étoilé fait « fois 3″ par rapport au coup de revient de ses produits (donc sans compter les charges fixes ou non) … autant dire qu’un menu initialement prévu à 150€ et proposé à 75€ reviendrait à du bénévolat ou limite à de la perte (surtout que le personnel est au taquet vu le nombre de réservations) …
    Pour résumer, ils ne proposeront pas le même menu sur cette opération, mais l’adapteront … ce qui n’excuse en revanche pas la mauvaise préparation d’un foie gras frais (d’ailleurs hors saison à cette époque) dans un établissement tel que Darroze … Elle s’est déjà faite tacler par la critique au moment de l’ouverture de son resto à Londres ….

  2. Stef

    DARROZE rime avec DECEPTION!! contente d’avoir réussit à avoir une place pour deux personnes le vendredi soir nous attendions avec impatience l’évènement. Résultat nous sommes avec tous les autres participants dans une salle à part, le fois gras pleins de nerfs!! L’explication donnée: « Mme Darroze recoit son foie gras dèjà confit!! » J’ai envie de dire ET ALORS?!!!!! elle responsable de la qualité de ses produits!! Pour le reste du Menu c’est banal. Et la quantité est ridicule… Comptez 7 euros pour la bouteille d’eau (oui oui il faut préciser d’emblée mais quand on ne te laisse pas 2 min pour t’installer !!) En résumé cet établissement n’a pas joué le jeux. Plusieurs de mes amis avaient envie d’y fêter des anniv je le déconseille!! Voilà j’espère que d’autres ont été plus chanceux

  3. Marie

    j’ai eu deux déconvenues avec cette opération c’est pourquoi je n’ai pas réitéré ma demande; il y a deux ans, j’ai appelé un restaurant dans lequel je souhaitais aller et qui était inscrit : à l’accueil personne n’était au courant ! sympa.
    et l’année dernière, tout ceux que j’ai appelé dès la mise en route de l’opé étaient déjà complets (je parle des gastros). donc joli coup marketing malheureusement foireux pour moi

  4. Tiuscha

    je rejoins Ben mais c’est choquant car cela va à l’encontre du but énoncé par l’opération… J’ai réservé à 10h00 précises directement chez le restaurateur.

Laissez un commentaire

Les champs marqués d’un * doivent être remplis