Une revue belle ET intelligente ET audacieuse ET donc prometteuse

Publié le 18/11/2013 dans Actualités par gourmetise - 3 Commentaires

Le ton est donné en titre. Amis gourmets, vous ne pouvez pas passer à côté de cette nouvelle revue. Découverte pour sa 2ème édition, j’ai été conquise. Alors pourquoi ?

180° C

Pourquoi Belle ? Tout simplement parce que les photos sont sublimes, son design tout autant (normal Patrick Swirc est le directeur de la photographie, et à titre personnel, j’ai acheté il y a quelques années, une de ses photos en grand format d’un carnet de
voyage qui l’avait mené en Inde…)

Pourquoi Instructive ? Tout simplement parce qu’elle sort des sentiers battus, ici pas de 100% recettes, des portraits d’artisans, de chefs, une recherche absolue de vérité et donc de transparence et de profondeur dans tous les sujets traités.

Pourquoi Audacieuse ? Tout simplement parce qu’elle ne tire pas à tout va pour des effets de volume. Son désir étant de plaire à sa cible (les épicuriens, les gourmets, les curieux etc…) 180°C a décidé de se priver de publicité mais aussi de groupe de presse ou d’édition pour rester libre. Et surtout, surtout, ce n’est que mon point de vue, audacieuse aussi car d’autres tentatives du même genre ont échoué (pour exemple, Grand Seigneur que nous ne voyons plus en kiosque…) ou bien ne sont pas assez connues (pour exemple encore Les Cahiers de la Gastronomie ou GMag)

Pourquoi Prometteuse ? Tout simplement pour toutes les raisons évoquées ci-dessus. Eviter une cadence extrême, une pagination brouillon, une dépendance financière ou technique lui permet (je l’espère, Oh oui) de se démarquer, de naviguer un peu dans cet Océan Bleu, celui là même que de nombreux projets ignorent ou oublient qui lui permet de maintenir le cap, de rester différent, de sillonner sur des rails parallèles vers le succès.
Pages 180° C

Alors, s’il vous plait, je vous en conjure, vous qui me lisez, vous faites bel et bien partie des lecteurs qui devraient y être sensibles. Certes, il faut en payer le prix, mais je vous garantis que la poussière ne l’envahira pas et qu’il sera du plus bel effet aux côtés de vos livres précieux qui trônent sur votre table basse dernier cri du designer le plus à la mode.

Allez zhou, chaussez vos Louboutin Mesdames, vos Weston Messieurs et direction votre libraire qui, je l’espère (!!!) en dispose.

Comme je leur ai soufflé l’idée (qu’ils avaient déjà en tête et ont déjà un peu concrétisé), la revue pourrait aussi émerger dans d’autres réseaux, hors librairie (par exemple des épiceries fines, des restaurants, des boutiques de design…)

Ou clic clic clic. Mais non, ce ne sont pas les talons de Louboutin ou les fers de vos Weston, mais le bruit de votre souris sur le lien suivant, vers l’abonnement

Et pendant que vous y êtes, likez donc leur page Facebook, followez les sur twitter. Oui, c’est un (demi) ordre.

NB : car vous vous posez la question, sûrement, 180° pour ouverture à 180° sur le monde de la gastronomie et bien entendu pour le degré de température du four (et de vos méninges après la lecture de cette revue sublime, qu’on s’le dise, si vous ne l’aviez pas compris)…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

→ Tags:

3 Commentaires

  1. Mauss

    Quand on est plusieurs à penser de même, c’est qu’on n’est pas loin d’avoir raison :-)

    Voir mon blog

    Merci de votre enthousiasme.

  2. Bloch

    Un énorme merci pour votre enthousiasme, votre passion ! Cela donne des ailes à toute l’équipe !
    Je me permets juste une toute petite remarque rectificative : Patrick Swirc est un de nos contributeurs photographes dont nous avons la fierté de publier les reportages, mais il n’est pas notre directeur de la photographie !
    Encore 1000 mercis pour votre concert de louanges que couvrent à peine les cliquetis des talons Louboutin ! ;)

    Fabrice, directeur artistique de 180°C

Laissez un commentaire

Les champs marqués d’un * doivent être remplis