Pierre Hermé, après la rose, la violette

Publié le 27/04/2011 dans Pâtisseries par Soph Gourmetise - 6 Commentaires

Il y a 2 semaines, j’ai été très chanceuse, en recevant un sac Pierre Hermé garni de toutes les créations de Pierre Hermé pour le mois de mai. Le parfum du mois sera la violette, pour Monsieur Hermé, décliné en 5 variations patissières et une confiture en association avec Christine Feber. Il ne fait pas dans le minimalisme, et c’est tant mieux, quand on connait la qualité et le goût de ses créations.

Voici donc un aperçu en images des chanceux qui allaient rejoindre mon palais :

C’est bien beau mais en bouche alors, me direz vous ?

Avant toute chose, je tiens à signaler que pour tous les réfractaires à la violette, ne soyez pas pris de panique, elle est savamment dosée, parfaitement équilibrée avec le cassis qui nous emporte dans une note d’amertume très délicate.

Si je devais faire un classement, la création qui a remporté le plus vif succès fut la verrine (Emotion Envie 7,3€) pour sa fraîcheur instantanée et un équilibre cassis/violette excellent (la violette arrivant en seconde bouche). J’aurai préféré pour l’esthétisme et pour le mélange plus rapide de saveurs que la crème de cassis soit placée en milieu de verrine.

 

Viennent ensuite au même niveau la tarte Envie (6,5€ en indivisuel, pouvant aller jusqu’à 12 personnes)simplement car elle remplit avecperfection et originalité tout ce qu’on attend d’une tarte aux fruits (une pâte bien croustillante et des fruits très rafraichissants) et le Carré Hermé Envie (6,50€), très surprenant. La pâte sablée est réellement exceptionnelle, je l’aurai même dégustée seule. Et les mélanges chocolat blanc/cassis/violette s’associent pour le meilleur de la Gourmetise.

J’ai été moins emballée par le Surprise Envie, présentée sous forme de bonbon (meringue, biscuits moelleux aux amandes, compote de cassis, baies de cassis, crème mousseline vanille à la violette). J’ai trouvé cette création beaucoup moins fine et la saveur vanille trop présente. Cette pâtisserie ne parvient pas, de mon point de vue, à trouver l’équilibre parfait entre acidité/amertume et sucré (trop sucré).

Pour terminer, celle qui doit être certainement la pâtisserie Star de cette variation autour de la violette pour la marque Pierre Hermé. Et cette fois-ci, j’ai aussi été très déçue. Je ne retrouve pas la féérie que provoque l’Ispahan avec son équilibre sensationnel « framboise/litchi/rose ». Une sensation de « mollesse », même si les saveurs sont bien présentes, elles ont tendance à s’évanouir rapidement et ne pas « marquer » le palais.

Ainsi, sur les 5 variations, 3 ont réellement ravi mon palais et je serai prête à me déplacer dans les boutiques pour elles.

Disponibles depuis mardi et jusqu’au 29 mai dans toutes les bonnes boutiques Pierre Hermé.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

→ Tags:

6 Commentaires

  1. Angélique

    Toi qui semble une fine connaisseuse de Pierre Hermé, j’aimerais avoir ton avis de professionnelle : d’après toi, quelle est LA patisserie de Pierre Hermé, celle qui dépasse tout, qui les vaut toutes, l’orgasme patissier quoi.
    Je sais, c’est une question difficile. Mais la semaine dernière, je me suis rendue chez Pierre Hermé rue Bonaparte, dans ma quête du meilleur flan de Paris (je suis une fan de flan, et je me devais de goûter celui qui se nomme « flan des amateurs ». Je n’ai pas été déçue, je crois bien que c’est le meilleur flan que j’ai jamais mangé), et j’ai sérieusement hésité avant de passer ma commande. Pourtant le choix n’est pas immense. Mais tout a l’air beau et bon. Et malheureusement, vu le prix, il faut faire un choix.
    D’où ma requête, au cas où j’y retourne, pour ne pas me tromper!

  2. Sophie guenot

    Ispahan !!!

    Tout d’abord merci pour ta visite et ton commentaire.
    Me concernant, mais je crois que c’est l’avis de beaucoup de monde, pour ma part, je me casserais une jambe pour acheter l’Ispahan, une tue-rie !!! C’est une sorte de macaron à la framboise, au litchi et à la rose. Je n’ai jamais trouvé mieux chez Pierre Hermé.
    Et si tu n’aimes pas la rose, tente quand même l’ispahan, je n’aime pas trop la rose et j’en suis fan.

    Sinon, ses macarons sont excellents aussi, surtout celui au chocolat fruit de la passion et bien sûr à la rose.

    Tiens moi aucourant si tu testes, j’ai hâte de savoir si tu rejoins aussi les fans d’Ispahan.

  3. Angélique

    Ah, comme quoi tu as tout de même un avis bien arrêté! Je suis contente d’avoir demandé ton avis.
    Je reste sur Paris jusqu’à samedi. Si d’ici là, je passe par Pierre Hermé, je saute sur l’hispahan! C’est vrai que j’ai aussi vu de nombreuses personnes opter pour les macarons. Je ne savais pas que c’était sa spécialité.

    Je te remercie pour ces conseils précieux en tout cas! Promis, si j’essaye, je te donne mon avis.
    En attendant, si tu aimes ça, je recommande toujours le flan

  4. Angélique

    Ispahan testé

    Et approuvé! Il est parfait, effectivement.

    Seul bémol, il est vraiment, vraiment trop cher. 7 euros une patisserie, ça devient limite du vol (on peut se payer un repas complet pour ce prix là!). Mais j’ai mis mes reserves de côté, il faut bien se faire plaisir de temps à autres.

  5. Marie

    et comment on fait pour avoir le sac hermé???
    quelle chance; moi je craque pour la tarte infiniment vanille chez lui et pour le cheesecake satine quand il en fait. je suis pas trop fan de l’ispahan trop florale pour moi

  6. Angélique

    Il n’y avait ni tarte infiniment vanille ni cheesecake satine quand j’y suis allée. En revanche j’avoue avoir sérieusement hésité pour tester le 2000 feuilles au praliné. Quelqu’un l’a-t-il goûté?
    A propos de l’hispahan, c’est vrai que c’est très floral. Tu as dis que la rose est très bien dosée et qu’elle n’est pas imposante. Certes, c’est vrai qu’elle est bien dosée, mais si je n’avais pas aimé la rose, je n’aurais pas pu manger le gateau, j’en suis certaine. Le goût est tout de même bien présent.
    Cette semaine, je suis entée dans une patisserie de ma ville qui vendait des « hispahan façon Hermé ». Je me suis alors interrogée. Est-ce Hermé l’inventeur de l’hispahan? Je vais aller regarder ça sur google tout de suite mouhaha

Laissez un commentaire

Les champs marqués d’un * doivent être remplis