Carré Noir : les verrines maltraitées

Publié le 06/02/2009 dans Restaurants par Soph Gourmetise - 2 Commentaires

 

Je n’ai pas l’habitude de faire des articles sur des concept de restaurant service à table, mais j’étais en telle attente d’un concept de verrines que je parle ici du seul qui me soit connu. Et oui, je l’attendais depuis longtemps la personne qui allait enfin proposer un concept de restauration autour des verrines. Concept culinaire hyper à la mode depuis quelques années. Un concept emprunt de Gourmetise dans la mesure où, telles que je les perçois, les verrines sont l’expression même de stimulis sensoriels puissants autour de ce triptyque : saveurs, couleurs et textures.

Des dizaines de livres de recettes célèbrent les verrines, mais je suis fréquemment déçue, car la verrine est trop souvent traitée comme un contenant et non comme un vrai concept culinaire avec la superposition de couleurs tranchées, la fusion de saveurs diverses et l’explosion de textures surprenantes. D’autre part, la verrine est une excellente solution de proposer des fruits et légumes sous diverses formes, saveurs. Une invitation au vrai plaisir gustatif pour ces ingrédients souvent mal cuisinés.

Et surtout, pour moi, la verrine ne doit pas accueillir des recettes classiques qu’on transfère de l’assiette à la verrine.  La verrine c’est ca :

Les recettes de verrines de Mercotte (http://www.mercotte.fr/) , Mamina (

Qu’est ce que Carré Noir ? Installé au 85 rue de Silly à Boulogne Billancourt, Carré Noir a prit le parti de son nom grâce au plateau noir dans lequel sont disposées 4 verrines qui viennent s’encastrer dans 4 ronds. Chez Carré Noir, le cadre est particulièrement soigné et je suis particulièrement émerveillée par la chaleur qui s’en dégage et la mise en valeur des couleurs dans un fond très sobre, très classe. On se sent pénétrer dans un lieu « hors du commun ».

Le service se réalise à table. A ce stade de l’expérience, je m’interroge car il semble périlleux de se lancer sur un service à table autour de verrines, souvent associées à « mises en bouche » ou « entrées » ou « entrées apéritives ». Soyons patients, l’équipe a dû contourner malignement cette problématique.

Première approche de la carte : des recettes assez originales, l’audace de travailler certains ingrédients parfois segmentants. Les surprises s’arrêtent à ce stade.

J’ai mis un peu de temps à comprendre l’articulation du menu. Je résume : 16,5€ pour 2 verrines ou 22€ pour 3 verrines. Ce n’est pas expliqué et présenté de cette manière mais c’est la réalité. L’entrée sera bien présentée dans 1 verrine. Le plat, en revanche, sera présenté dans 2 verrines (la partie protéine dans une verrine, l’accompagnement dans la 2nde). Et si on opte pour la formule à 16,5 (ce fut mon cas, prix déjà peu accessible) la 4ème verrrine sera bien présente avec………………. du pain. Merci, c’est sympa !

Phase dégustation : sincèrement, je ne m’en souviens plus trop, pourtant ma visite date de 2/3 jours. Ca ne devait pas être mauvais, mais surtout pas exceptionnel. Ce dont je me souviens, ce sont mes déceptions et surprises : ici, je me retrouve face à des contenants qui proposent des plats hyper classiques qui auraient été aussi bien en assiette. Voire même meilleurs, car ma viande est incoupable dans une verrine !!! Quelle hérésie ! Evidemment, aucune verrine tel que je l’entends, pas de couches de couleurs, pas de mélanges de saveurs et aucune texture.

Au final, pour 16,5 euros, mon estomac crie famine et ma Gourmetise déprime. Résultat des courses, je cours chez le boulanger du coin compléter mon appétit avec un éclair au chocolat et deux barres de Twix. Gourmetise en total péril ! Catastrophe !

Heureusement, le soir même, sur les conseils de Thierry Richard, véritable porte parole de la Gourmetise et des petits plaisirs, je file chez Caïus. Et là, je vous assure, ma Gourmetise s’est réveillée de manière vivace. Un moment exceptionnel. Mais je laisse le soin aux Chroniques du Plaisir de Thierry Richard de défendre ce restaurant http://chroniquesduplaisir.typepad.fr/chroniques_du_plaisir/2008/12/ca%C3%AFus.html.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Commentaires

  1. Chocolatine

    très négative vos visites

    Bonjour Sophie, Je me plonge dans votre blog depuis maintenant 1 bonne heure et quelle déception au final! vos visites nous font envie, vos débuts d’article nous font saliver..;et finalement la note négative et tellement toujours « très négative »… qu’on finit par se demander où et comment vous serez un jour heureuse à 100%!
    Vous savez tout sur tout, et pourriez conseiller Paris et sa gastronomie sur chaque chose, le lieu « pas assez », les menus « trop », la déco « déjà vue », les serveurs …, propriétaires…, vendeurs… Tous sans formation! les produits qui vous laissent sur votre faim vous poussant à vous nourrir de twix, sans sourire ou trop gentils certainement pour rattraper le reste. Toutes les bonnes surprise s’arrêtent net pour faire place aux mauvaises!
    Au début vous nous faites croire que grace à vous nous allons trouver « les endroits » où aller! mais finalement en vous lisant, rien n’est à la hauteur! Même un TAG laissé sur une vitre dont une de vos amies vous a parlé vous pousse à le photographier pour nous caser que non, l’endroit ne vaut pas le coût! par pitier, échelonnez vos avis du plus mauvais au meilleurs…on s’y perd pour trouver le TOP (Y en a-t-il?)
    désolée pour cette intrusion « négative » dans les commentaires( je serai la seule??? je n’en vois guerre???)
    Une note de positif serait tellement belle seule de temps en temps…mais ce n’est qu’un conseil!

  2. Guenot

    Bonjour,
    Tout d’abord je vous remercie de vous être rendue sur Gourmetise et d’y avoir passé autant de temps.Merci de vos retours et avis. La parole est ouverte. Vous pensez que je suis trop négative, je ne vais pas chercher forcément à vous contredire, mais je ne pense pas l’être, bien au contraire. J’essaye de parler d’une marque de la manière la plus objetive possible. Tout et tout le monde (moi la première) est perfectible. Rare sont les entreprises exemplaires. Vous savez, on ne peut pas plaire à tout le monde. Il y a encore peu de temps, on m’a reproché de ne pas être assez polémique… Direction que je ne prendrai jamais, la polémique est bien souvent stérile et n’amène à rien de bon.
    En même temps, je ne compte pas être la « Michel Druker » du web ;=)
    Globalement, le retour qu’on me fait (j’ai d’ailleurs réalisé une étude la semaine dernière à ce sujet) c’est que je suis plutot objective et que je donne envie à mes lecteurs de se rendre aux endroits dont je parle ou de goûter les produits.
    Je vous souhaite une bonne continuation et peut-être à bientôt sur Gourmetise ou sur d’autres chemins.

Laissez un commentaire

Les champs marqués d’un * doivent être remplis