Toraya pour un apprentissage en douceur des pâtisseries japonaises

Publié le 09/09/2010 dans D'ailleurs par Soph Gourmetise - 2 Commentaires

Depuis quelques temps, comme beaucoup de monde, je fantasme sur le Japon. Je me suis jurée que dans les prochains mois, mes petites jambes fouleront les ruelles abondantes de Tokyo. Et pour commencer, je démarre mon périple de l’art culinaire japonais par une visite furtive chez Toraya. Louise, blogueuse émerite, passionnée et grande connaisseuse en pâtisserie (http://raids-patisseries.blogspot.com/) m’en avait parlé.

Rapidement, prise de contact avec les serveuses (japonaises, bien entendu). Je leur demande de m’expliquer le plus succintement possible ce qu’est une pâtisserie japonaise, en voici un résumé certainement trop court : de petites bouchées communément appelée « Wagashi » (Wa signifiant Japon, Gashi gâteau), d’une texture généralement glutineuse et agrémentées très fréquemment d »Azuki, sorte de petit haricot, rouge ou blanc.

Toraya, ouverte depuis 30 ans en France est une des seule représentante japonaise en France. Ne vous trompez pas, Toraya est très répandu au Japon, considéré comme une institution au Japon.

Docile et curieuse, je me laisse diriger et achète les 4 bouchées de saison plus un Yokan nature qui est une petite barre pâtissière légendaire puisqu’elle serait une offrande très appréciée pour tout événement de la vie des japonais (mariage, anniversaire…).

Visuellement, ces pâtisseries sont à elles seules la promesse de choc de culture. Tous nos codes sont bouleversés, départ pour le Japon et son raffinement. Jouant le jeu de la curiosité, découpe obligatoire pour révéler leur coeur.

Prometteuses, gourmandes ces bouchées.

Très sincèrement, je ne vais pas m’épancher sur une analyse organoleptique, car j’en reste pour le moment à l’apprentissage. Basiquement, les bouchées sont toutes gélatineuses (malheureusement, je n’apprécie pas trop cette texture). La première bouchée « vermicelles » est composée de thé matcha, bien présent. Je l’ai moins apprécié que les 3 autres qui, pourtant, sont dotées de saveurs. Saveurs pourtant, pour le moment, pour moi, assez « enigmatiques ». Ma préférence s’est portée à la bouchée rose.

Si comme moi, vous souhaitez vous initier à cette expérience nippone, vous pouvez démarrer la visite sur leur site internet ou vous rendre directement dans la boutique :

10 rue Saint Florentin

75001 Paris

Téléphone : 01 42 60 13 00

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Commentaires

  1. Marie

    j’ai eu la chance d’aller deux fois au Japon et je n’accroche toujours pas avec la cuisine japonaise et encore moins les pâtisseries. Tout est toujours superbe et bien présenté mais leurs fantasmes portent surtout sur nos pâtisseries européennes. Tu trouveras quelques photos sur mon blog.

  2. Mély du Chaudron Pastel

    Je raffole de cette pâtisserie. Elle me rend dingue !

Laissez un commentaire

Les champs marqués d’un * doivent être remplis