Seven by Florie Tarbouriech, la révolution dans les huîtres !

Publié le 22/11/2013 dans Produits par gourmetise - 1 Commentaire

Diantre !!! J’ai déniché une merveille, j’ai rencontré une merveille, j’ai vibré pour une merveille. Je souhaite vous faire partager cette merveilleuse jeune fille, cette merveilleuse famille et cette merveilleuse huître.

Logo

Il y a un peu plus d’un mois, rendez-vous était pris chez l’Ami Jean pour découvrir le truculent Stéphane Jégo, ses plats généreux, savoureux et gourmands et son livre, « A Peine Cru » co écrit avec la talentueuse Sophie Brisseau.

A Peine cru

Un peu hésitante, privilégiant les produits aux chefs et aux restaurants, j’ai facilement cédé à l’appel du délice, et en plus en compagnie, entre autres, du plus dandy gourmet des parisiens, Thierry Richard. Et finalement, Stéphane Jégo concentrant son énergie à promouvoir les producteurs, je compte bien le revoir pour vous présenter le personnage et sa démarche.

Bref, me voici attablée et Hop que se passe t-il ? Apparaît une délicate, charmante et non moins timide jeune fille, Florie Tarbouriech qui avait été conviée car « elle est exceptionnelle, vous devez impérativement goûter à ses huîtres » nous informe t-on.

Ok, bon mais qui est-ce donc ?

Florie Tarbouriech

Florie Tarbouriech, fille de Florent Tarbouriech. Eh oui, nous sommes toujours l’enfant de ses parents… Mais quand nos parents sont exceptionnels et suscitent une admiration on ne peut que s’en émouvoir. Florie c’est un peu notre « Force Tranquille » dans la gastronomie, dans les pas de son père, mais pas dans son ombre. Alors suivez la de près, son avenir est grand ouvert.

Tarbouriech, c’est aussi, vous l’avez compris, le patronyme de la famille d’ostréiculteurs.

Tarbouriech officie dans le Sud, sur l’étang de Thau.

Tarbouriech, c’est la marque d’huîtres des chefs. Gagnaire, Passard, Robuchon et tutti quanti. Mais ce fut long avant d’y parvenir… Vous comprendrez par la suite.

Tarbouriech, c’est surtout la fascination, la main en France, mais la mentalité « américaine ». C’est à dire qui ose tout, ne craint rien, se laisse porter par sa passion et sa conviction que « ça va marcher, qui peut le plus peut le moins, à l’impossible nul n’est tenu ». Alors, moi de mon côté, vlan me voilà renversée, car des personnalités qui « en ont dans… » et bien je les salue.

Pour la petite histoire, Florent Tarbouriech, attristé, désolé, frustré de ne pas pouvoir obtenir un accueil totalement favorable auprès des tables étoilées, conscient que ses huîtres, dans son étang, ne bénéficiaient pas des promesses de ses consoeurs de l’océan, a prit son embarcation des mois durant pour soulever « à la mano », semaines après semaines des cordes pour pratiquer une exondation manuelle (ie, sortir de l’eau…) de ses huîtres. Il a créé sa « petite marée » bien à lui.

Et ça a marché !!!! Plus charnue, plus iodée, plus, plus, plus tout finalement, ni une, ni deux, les chefs sont subjugués. Emballé c’est pesé, la magie a opéré. Dépôt de brevet, mises en place de panneaux solaires (47 à l’heure actuelle)… Dorénavant les huîtres vivent au gré des marées pilotées par panneaux solaires (et iphone au bout des doigts).

Voilà donc nos huîtres sur de nombreuses tables de chefs.

Et dorénavant c’est Florie qui porte un autre projet tout aussi ambitieux puisqu’à son initiative elle a décidé de développer sa gamme dédiée au réseau sélectif.

Quand papa, « c’est mon idole » (Florie s’est confiée avec tendresse), parvient à se faire un nom auprès des chefs, « petite » Tarbouriech enclenche le Brassage de méninges redoutablement efficace que ses parents lui ont généreusement transmis (ah la génétique !). Roulement de tambour, Seven est née !!!

Seven

Regardez ce joli coffret ! On pourrait s’attendre à une bouteille de vin, mais ce sont bien des huîtres, « Seven by Florie Tarboureich » !

« Seven » ? Pourquoi Diantre, « Seven » ? Bah…. parce que « 7″, 7 huîtres. Eh oui, traduction oblige, mais surprenant tout de même. « Seven », 7 huîtres…. (alors que généralement elles se vendent par 6 ou 12…) Ils ne sont pas un peu fous dans cette famille ? Cela présage de nombreux crêpages de chignon pour savoir qui ravira la dernière…

Et ce rose, cette identité girly chic… A l’ouverture vous découvrirez le minois de la personne qui a emballé vos « Seven », puis un torchon à l’effigie de « Seven » et pour boucler la boucle (sinon vous aurez fait de ce chemin pour rien), un couteau rose, aux couleurs de « Seven ». Ah oui, et conservez le bracelet rose qui entoure la petite boîte, elle sera du plus bel effet sur votre poignée avec ses 7 (forcément) adjectifs évocateurs.

Concrètement, ces huîtres visuellement sont mignonnes, le soleil du Sud les a nacré de rose qui les dénote immédiatement. Au toucher, la coquille est douce, lisse. Et en bouche alors ? Charnues à souhait, un peu iodées, un peu salées, mais tout en finesse et très équilibrées. Une saveur noisette délicate qui nous emballe et déclenche un grand goût de « reviens-y ».

Experience Seven

Vous l’aurez compris, j’adoooore, je suis conquise ! Les codes, les pratiques, les usages sont bousculés dans le monde des huîtres, et C’est Tant Mieux !

Tellement ravie de voir une jeune fille, jolie, intelligente, réservée mais solide, très solide (notre Force Tranquille) laisser son bon sens émerger et s’amuser. Par exemple, n’est ce pas mignon, so cute et surprenant cette photo ? Young Girly Business Women ! Love it !

1236956_528559723882143_584059011_nAllez zhou, filez doux mais filez surtout aux bons endroits. (comptez une vingtaine d’euros).

Chez Fauchon depuis ce week end

Et dans quelques jours, Lafayette Gourmet, la Grande Epicerie

Bientôt aussi dans les quelques 10 Monop équipés en rayon poissonnerie.

Hors Paris, vous pourrez aussi les commander chez Madeleine Market.

Et pour les gourmets Suisse bientôt chez Globus.

Alors, vous n’êtes pas gâtés ? Bravo à la famille Tarbouriech pour leur talent, leur intelligence, leur audace, leur courage, leur énergie, le tout récompensés. Nous voudrions voir d’autres belles réussites naître. Et longue vie à Seven by Florie Tarbouriech.

Enfin, likez, surlikez la page Facebook de Seven by Florie Tarbouriech.

Et rendez-vous sur leur site internet. (en français et anglais)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 Commentaire

  1. Yves

    j’adore ces histoires d’huîtres plus mieux qu’ailleurs et ceux qui les croient!, ici dans le morbihan on leur a appris (aux huîtres)à sauter toutes seules hors de l’eau pour éviter de se faire défoncer la tronche par les dorades royales, ça les musclent! elles sont bonnes aussi!

Laissez un commentaire

Les champs marqués d’un * doivent être remplis