Black Qwehli, une marque sensuelle pour des crevettes d’exception

Publié le 01/10/2010 dans D'ailleurs par Soph Gourmetise - 2 Commentaires

Dans mon périple de vouloir sans cesse renouveler mes recherches de produits d’exception, une nouvelle marque s’est ajoutée à mon portefeuille.

 

 

Comme pour toutes les pépites de Gourmetise déjà rencontrées, se cache un Homme d’exception et cette fois-ci cette personne qui endosse la responsabilité de Qwehli est une femme, Azmina Goulamaly. La trentaine bien portée, le sourire éclatant et un dynamisme sans faille, après des études (Essec) et des expériences glorieuses, Azmina animée d’une âme profonde d’entrepreneur développe avec succès sa société de production de dessins animes (200 personnes).

La vie ne nous déracinant jamais, Azmina décide rapidement de suivre la folie de son père. Famille réunionaise d’armateur, la mer et ses produits seront donc naturellement leur défi de demain et d’aujourd’hui.
Leur souvenir de dégustation de crevettes exceptionnelles sur l’île de la Réunion, les a donc conduit à se pencher sur la variété des Black Tiger.

Cap donc au Mozambique, à 1700 km au nord de la capitale. 10 années ont été nécessaires pour penser, réfléchir, analyser scientifiquement la faisabilité d’un élevage de cette fameuse crevette. Et finalement, Aquapesca naît. L’entreprise implantée dans la province du Zambèze crée une dynamique économique dans la ville un peu isolée de Quelimane. Pas moins de 600 personnes sont employées, donc une centaine de femmes, démarche peu commune dans ce pays.

Et là vous me dites « Quoi, de l’élevage ? » Oui, mais sain, raisonné, intelligement mené. Et le constat pour parvenir à ce défi est simple :

1/ la pèche de la crevette sauvage ne peut s’effectuer qu’au chalut, technique peu respectueuse de l’environnement et stressante pour le produit.

2/ Des sites au Mozambique qui sont encore de véritables sanctuaires naturels, exempts de toute pollution constituant une belle opportunité pour le développement d’aquaculture Bio.

3/ Et finalement, la Black Tiger est endémique du canal du Mozambique

Aquapesca a relevé le défi d’élever des Black Tiger comme la nature l’a voulue : sélection rigoureuse de crevettes sauvages auprès des pêcheurs, éclosion, ensemencement en bassin… Le site a été choisi pour être le plus favorable possible grâce à ses critères biologiques, climatiques, la qualité de son eau et de son sol.

 

La recherche d’une qualité premium, ne souffrant aucun écart, nécessite la mise en place de diverses solutions, pour chaque étape.

- en bassin, les crevettes ne sont pas plus de 8 par m2 (vs 25 pour le lable bio, 300 en conventionnel). Elles se nourrissent des algues et zooplanctons naturellement présents dans les eaux des lagunes. En fin de cycle, on leur apporte un complément alimentaire biologique, riche en vitamines, composé de soja et d’huile de foie de poisson. Aucun antibiotique, ni pesticide, ni hormone. Elles sont élévées dans des conditions les plus proches possible de leur milieu naturel (pompage de l’eau de l’estuaire, entre autres). Des contrôles qualité sont systématiques pour s’assurer notamment de la pureté du milieu naturel.

- au moment de l’ »abattage », le moindre stress est proscrit (pour garantir une absence totale de toxine qui confère ce goût unique). Pour celà, le dénivelé des bassins a été mûrement réfléchi pour être le moins perceptible possible. Ainsi, les crevettes descendent en douceur, sans s’en rendre compte. Elles sont congelées immédiatement afin de conserver toutes leurs qualités organoleptiques, entre autres.

- tri des meilleures crevettes : minimum 27g et un passage en bassin pendant au moins 60j.

Visuellement, la Black Qwheli ou Black Tiger est très facilement identifiable, mais pour celà il faudra la croiser fraîche. Cuite, elle rejoint ses consoeurs pour éclairer nos assiettes de rose. Sa carapace est zébrée et de magnifiques couleurs irisées recouvrent sa queue :

Maintenant, en goût, malheureusement, je n’ai pas (encore) eu l’occasion de la déguster. Mais, visiblement la texture et le goût ne doivent pas démériter puisque Pascal Barbot (chef triplement étoilé de l’Astrance) et de nombreux autres grands chefs l’ont déjà intégré à leur carte. Et pourtant, chacun connaît leur frein à cuisiner des produits surgelés. Je vous laisse prendre connaissance de la vidéo de Pascal Barbot pour vous laisser convaincre.

 

Pour achever les éloges et les arguments qui militent en faveur de ce nouveau produit d’exception, les Black Qwehli ont reçu le SIAL d’Or en 2008 et le Coq d’Or cette année. A tout seigneur, tout honneur, Azmina Goulamaly a elle aussi eu ses heures de gloire, puisqu’elle a été élue Femme de l’Année par le Conseil Général lors de la journée de la Femme- section économique -, et ce peu de temps après avoir été nommée Manager de l’année…

J’ai tout de même une mauvaise nouvelle, car, pour le moment, pour les particuliers, il n’existe pas encore de réseau de distribution, mais vous pouvez toujours passer commande en les contactant directement. Notez tout de même, que le conditionnement sera de minimum 2kg, envisagez donc de programmer une belle soirée avec vos meilleurs amis. D’ailleurs, c’était mon anniversaire hier, flûte ! Ce sera pour l’année prochaine, j’espère.

J’espère que nous pourrons tous profiter de ce produit unique bientôt, quelle qu’en soit la forme. Si des mouvements s’organisent chez Qwehli, je rédigerai un billet Addendum. Mais je suis convaincue qu’Azmina va s’atteler à la tâche de promouvoir ses Black Tiger pour tous les adeptes de Gourmetise.

Toutes les informations indispensables :

Le Site de Qwehli

Le Blog de Qwehli

Les contacter : 01 56 81 14 12

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Commentaires

  1. Ti Capucine

    Mi vé un cazot !

    Mmmhhh…miam miam mi manzerait bien un cazot, oté crévette là na l’air bien bon li fé bav’ à moins…Dis Azmina mi vé un cazot…

  2. Marie-Anaïs

    Ca y est on peut les commander directement en ligne en tant que particulier sur : http://www.qwehliroomservice.com
    Commandé hier, reçu aujourd’hui!

Laissez un commentaire

Les champs marqués d’un * doivent être remplis