De retour du SIRHA : un peu de luxe, de l’originalité sans oublier le terroir

Publié le 28/01/2011 dans Divers par Soph Gourmetise - 1 Commentaire

Mardi j’ai tenté de silloner l’ensemble des allées du SIRHA pour dénicher de nouvelles marques de produits dignes de Gourmetise. Déjà je n’ai pas du tout apprécié l’organisation des différents halls et ai dû perdre un temps monstrueux pour me repérer et passer d’un hall à l’autre. Ou bien, il me manquait des neurones, mais en même temps, en temps que bonne fille, je ne suis pas dotée d’un bon sens de l’orientation.

L’aperçu va être assez rapide, j’ai surtout rencontré des marques que je connaissais déjà, pas de vraies révolutions. A la différence des autres salons similaires, l’espace VIP où le Bocuse d’Or se déroulait m’a permis de croiser de grands chefs et de leur croiser la peluche (Christian le Squer, Thierry Marx). Vivement l’Omnivore Food Festival pour concrétiser ces premiers échanges ;=)

SALMA :

Une marque norvégienne qui a fondé un élevage de saumon dans le respect du poisson. Stress exclu, élevage respectueux pour une qualité de texture et de goût extrêmes. Les chefs étoilés ont succombé pour la subtilité du poisson et la qualité de l’entreprise. Pour ne pas gâcher cette découverte, j’ai été accueilli comme une princesse. Des personnes passionnées comme je les aime et qui aiment transmettre. Bientôt un billet complet sur cette entreprise et son suprême de saumon frais. D’ores et déjà vous le trouvez à la Grande Epicerie de Paris et chez quelques Carrefour. Rendez-vous sur leur site internet pour trouver une enseigne proche de chez vous ou de votre travail.

ORIGINE : LA MIELLERIE DU CEZALIER

Je présente un produit qui a attisé ma curiosité par son aspect bling bling. « l’Origine : la pureté de l’or et du miel en synergie. » L’or, ses paillettes font rêver pour cotoyer l’univers du luxe. On en trouve de plus en plus, dans du champagne, du vinaigre et maintenant du miel. Pour ne pas l’avoir goûté, (la personne était absente du stand), je ne me prononce pas sur le goût. Espérons que le prix de 19€ pour se l’acheter n’est pas la compensassion de l’inclusion de paillettes d’or qui, sauf erreur de ma part, ne me semblent pas apporter un goût spécifique. Mais c’est quand même très beau. Il me restera à le goûter et surtout vérifier la qualité de leur gamme standard de miel. Vous pouvez aller sur le site de la Miellerie du Cézalier ou de l’Origine. Aucune adresse de revendeurs n’est malheureusement précisé

LA DISTILLERIE DES TERRES ROUGES :

Une gamme très large d’apéritifs et de liqueurs tous les plus originaux les uns que les autres. Ca change de la liqueur de prune ou de l’Armagnac. Personnellement, j’ai très envie d’en posséder quelque unes dans mon vieux coffre à apéritifs. Quoi que, les flacons étant particulièrement élégants, je les laisserai trôner sur ma commode chinoise.

LA CONSERVERIE DE SAINT CHRISTOPHE :

Certainement LA référence de plats du terroir en bocal. Pourquoi ? Parce que cette marque élabore ses recettes dans le plus pur respect des traditions. La liste des ingrédients, au delà d’être compréhensible (ce qui est un art !!…) correspond exactement aux ingrédients attendus pour chaque recette. Mon garde manger n’est jamais démuni de leur Poulet à l’estragon, toujours utile en cas d’imprévu. Après avoir discuté avec eux, je compte bien leur rendre visite directement chez eux et de tester le Waterzoï. Connais pas encore, mais persuadée que je ne serai pas déçue. Et dégustation très proche du bocal de terrine de bulots aux salicornes qu’ils m’ont gentiment donné.

ACCENT D’OC :

Une marque dont j’ai parlé dans un précédent billet, quasiment à la création de mon blog. Leur particularité : proposer des condiments culinaires inattendus. Des mélanges qui, contrairement à d’autres marques, ne jouent pas l’originalité pour l’originalité mais bien pour des associations idéales.Toujours excellents en accompagnement de fromages, de viande ou autres. Très belle marque, pas assez représentée dans les épiceries.

LA CAMBUSE :

Une épicerie statutaire à Golfe Juan (que je compte bien aller voir lors de ma prochaine descente dans le Sud) qui propose aussi ses produits à le distribution. Spécialiste des produits italiens, une vraie cave Ali Baba. Malheureusement, ils n’ont pas été capables de me dire où trouver leurs produits sur Paris. Peu importe j’ai pu déguster une burrata proposé sous vide. Bien bien moins bonne que celle que La Crèmerie (bientôt un billet) propose, mais bien bien meilleure que sa comparse sous vide de la Grande Epicerie. Des Gâteaux Gorgonzola Mascarpone avec des fruits rouges, des noix ou de la Chataignes. Jamais vu ! So curious, so so j’en au envie.J’adore le « Magor » Mascarpone Gorgonzola !!!

Légendes Gourmandes :

A l’origine une épicerie qui a crée il y a une dizaine d’années des sachets contenant des recettes contenant l’exacte quantité d’ingrédients. Mr Bernard Loiseau serait passé par là un jour, en aurait acheté un sachet. Et dans la foulée, d’autres commandes ont suivi. Non pas, je pense bien sûr pour sa cuisine, mais pour proposer en espace de vente.

Pour le clin d’oeil parce que je suis fan de Cointreau, la marque lance un produit Cointreau Cuisine. Mh, c’est vrai, le Cointreau en cuisine peut être intéressant. Cette nouvelle version est un pulvérisateur sous les attributs du Cointreau standard mais en PET. Dommage. Il semblerait que le Cointreau Cuisine aurait pour mission d’être cuisiné, donc pas question qu’il se détériore dans un geste de maladresse. La saveur est correcte, un peu déçue par un goût de Cointreau un peu discret. J’opterai plus sur l’usage convivial de pulvériser ses plats en cours de repas. Sur la table donc le Cointreau Cuisine.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 Commentaire

  1. Lauraniechoco

    Merci pour ce retour super rapide suite au Sirah ! T’es trop efficace ma Sophie !

Laissez un commentaire

Les champs marqués d’un * doivent être remplis