Etonnez vos convives avec des produits bio et « tendance », venus d’ailleurs

Publié le 30/05/2011 dans D'ailleurs par Soph Gourmetise - 4 Commentaires

Lors de ma visite au salon Vivez Nature, je n’étais pas certaine de trouver des marques intéressantes. C’était sans compter le stand d’EcoIdées que je découvrais pour la première fois. Une multitude de produits du monde entier, pour le plus grand bonheur de tous les Gourmets que vous êtes.

Pierre Alexandre Hubert a vadrouillé partout dans le Monde pour dénicher ces produits originaux aux saveurs du « Lointain ». 12 fois en Inde, 2 fois en Chine, puis Japon, Taïwan… J’ai été admirative de cette recherche de produits uniques en terme de saveurs et dotés d’un aspect nutrition / santé non négligeable. Et bio, en plus ! N’en dites pas plus, je suis conquise !!!

J’ai surtout été arrêtée par leur produit « l’ail des Ours » puisque lors du dernier diner Omnivore 100% ravioles, ce produit avait été utilisé dans une des déclinaisons de ravioles.

L’ail des ours, est la toute toute petite fleur que vous voyez trônant sur la raviole en haut à gauche

L’ail des Ours est une plante sauvage, sosie visuel du muguet. Vous pourrez en croiser dans les forêts françaises, mais il va être mettre à rude épreuve son dos. Il sévit aussi en Suisse et dans toute l’Europe de l’Est. EcoIdées se fournit en Roumanie.

Traditionnellement connu et utilisé comme un extracteur de métaux lourds pour détoxiner l’organisme de la présence des métaux lourds. 2 usages possibles : l’un sous forme d’extrait végétal utilisé par les laboratoires pour une action sur les métaux lourds, et l’autre pour la cuisine pour un effet moindre.

Certes, riche en sels minéraux, ne vous fourvoyez pas. Ne croyez pas quand même qu’en saupoudrant de l’ail des ours sur vos plats, vous allez détoxiner votre organisme. En revanche, il apportera une saveur unique, sans les effets secondaires de l’ail normal. Vous voyez ? ;=) 

Place maintenant aux mulberries, fruits du mûrier à soie (arbre cultivé pour l’élevage des vers à soie). Celles-ci proviennent des muriers blancs de Turquie, riches en fer et vitamines C. Elles se mélangent très bien avec les fèves de cacao crues

Après la Stévia qui fait fureur, mais dont la saveur peut être parfois rejettée, j’ai été particulièrement séduite par ce sucre de coco. Issu non pas de la noix de coco, mais de la sèvre de fleur de cocotier, il délivre un goût caramel merveilleux. Procédé traditionnel aux Philippines, cette sève est utilisé de multiples manières : fermentée pour faire du vinaigre, distillée pour faire de l’alcool ou bien, et c’est le cas ici, cuite pour faire du sucre.

Il est réellement le compagnon idéal pour agrémenter les fromages blanc, les yaourts, les salades de fruits…  Enfin, faible en indice glycémique, il est recommandé pour les diabétiques entre autres.

Enfin, j’ai découvert une graine totalement inconnue de mon langage et de mon palais : le souchet. Je n’ai pas pris le temps d’interroger Pierre Alexandre, en revanche, j’ai goûté au concentré de souchet, très surprenant et à des milliers de km de nos habitudes alimentaires. Le souchet chez EcoIdées est proposé brut, en poudre et en concentré.

Vous trouverez aussi des feuilles d’orties, de la stévia naturellement, des baies de Goji, du sel de l’Himalaya… Tout pour épater vos convives lors d’un prochain dîner. Soyez quand même calés sur le sujet, sinon, la découverte gustative aura moins d’intérêt ;=) Alors tentés ?

Pour ceux qui n’avaient pas suivis, j’avais lancé un « Jeu devinette Gourmetise » pour gagner ces 3 découvertes. Bravo encore à Christèle qui a remporté à la volée la cassonade de sucre de Coco, Isabelle très facilement les mulberries (certainement aussi les plus faciles à trouver) et Emilie les graines de Souchet avec des coups de pouce de la part de Gourmetise, car ce dernier était difficile à trouver.  

Où se procurer ces produits ?

En magazin Bio uniquement ! Je trouve cela dommage de limiter sa distribution à ce réseau, car je suis convaincue que de nombreuses épiceries fines en raffoleront, ainsi que leur client.

Fouiner donc dans les Naturalia, Biocoop, La vie Claire, Les nouveaux Robinsons.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

4 Commentaires

  1. Gourmetise

    Tout à fait

    Je partage complètement votre analyse. Les super-aliments peuvent être une supercherie ou bien parfois on leur attribuerait des bienfaits au delà de leur capacité.
    Pour ceux que j’ai présentés, EoIdée est assez soft dans son discours. A ce titre, ils m’ont bien dit qu’il ne fallait pas rêver pour l’ail des ours, il ne faut pas lui prêter des vertus qu’il n’aurait pas forcément à si grande échelle.
    Dans leur discours, ils étaient assez soft, sinon j’aurai déguerpi ;=)

  2. Jean Marc Thibouville

    L’eau est le premier et incontournable facteur de la sante public .
    Aux Pays industriels on le sait tous , l’eau est pollué et 80% des ménages aux Etats -Unis consomment déjà de l’eau osmosee

  3. CClaudia

    L’ail des ours, c’est une merveille !

Laissez un commentaire

Les champs marqués d’un * doivent être remplis