Wikipearls, un OGNI alimentaire so genious

Publié le 31/05/2013 dans Produits par gourmetise - Aucun commentaire

Le produit (ou la marque) dont je souhaite vous parler se nomme WikiPearl, le concept c’est le Wikicell.

Eux le positionnent comme un « packaging consommable », moi (en fait, soufflé par le compte twitter « Revue Cochonne » ;) je ne le nomme OGNI (Objet Gourmande Non Identifié) et pour cause. Derrière se cachent David Edwards épaulé par sa troupe motivée et dotée de méninges qui carburent à 300 à l’heure.

Packaging consommable, car leur révolution c’est la technique (Wikicell) qui a permis de créer une enveloppe (ou une peau ou une coque appelez la comme vous voulez ;) qui s’agglomère à une glace. Le tout se mange. 3 saveurs ont été développées : enveloppe coco renfermant une glace à la mangue / enveloppe noisette renfermant une glace au chocolat / enveloppe cacahuète renfermant une glace à la vanille.

Notez que ce projet un peu fou a tout de même raflé le SIAL de l’innovation en 2012. Pas moins que ça ! Le SIAL, pour ceux qui ne connaissent c’est LE Salon International de l’Alimentation qui a lieu tous les 2 ans à Paris.

Et sous ces petites boules toute simples ce cache une gamme assez bluffante, à plusieurs titres.

En priorité, je ne connais pas beaucoup de produits alimentaires qui créent une surprise en bouche sur la base d’un visuel, finalement, assez simple. Allez peut être quelques-uns. Souvenons-nous, des bonbons « soucoupes » que nous dévorions (à petite dose…)  petits et qui mettaient nos papilles à la renverse avec cette poudre acidulée, ou bien pour les plus aventureux les perles d’algues qui peinent à trouver leur aficionados. Vous me parlerez éventuellement de Picard et son coulant au chocolat, ceci étant ce dernier n’est pas élaboré autour d’une enveloppe bien distincte du cœur qu’il renferme.

Alors rien que pour l’expérience, ces Wikipearls valent le détour.

Imaginez, une soirée, des amis, des rires, des discussions et un plateau présentant ces wikipearls. Personne n’y prête plus attention. Vous vous penchez, en prenez un en main, et cette sensation étrange d’une boule souple qui renferme une texture fraîche. Vous la mettez en bouche, vous sentez alors de la résistance sous vos dents, vous vous y prenez à 2 fois, et d’un coup, surgit cette boule de glace exprimant une saveur qui s’associe à merveille à la coque que vous venez de briser.

Voilà, vous y êtes. C’est nouveau, c’est surprenant.

Pour les découvrir, tout comme pour l’été qui n’arrive pas ( !!!!), soyez un tout petit peu patients. Ils seront disponibles à partir du 17 juin au Wikibar, 4 rue du Bouloi (Métro Louvre Rivoli). Vendus 6€ les 3 Wikipearls. Ils devraient rapidement rejoindre les rayons de lieux à la mode et d’ores et déjà la marque est en train de négocier son arrivée aux US…

Enfin, à titre plus personnel, j’ai été bluffée par tout autre chose : par la personnalité de David Edwards. Vous savez dans la vie, il nous arrive de croiser des personnes pour qui tout semble facile et coule de source. Ça peut s’appeler le génie, ou en tout cas ça s’en rapproche. Mais non, non, ce n’est pas le génie uniquement qui le guide. C’est la volonté, la détermination, l’énergie, l’audace et la conviction que rien n’est impossible.

Et ces traits de caractère me fascinent. J’ai croisé ce spécimen rare et voilà que j rêve de l’ériger en maître, en coach de vie. Un exemple à suivre.

C’est bien en énergumène car rien ne l’amenait à développer ce projet. Initialement en tout cas. David Edwards est professeur à Harvard de génie biomédical, il est cofondateur de multiples organisations à but non lucratif, il réalise un travail scientifique appuyé sur la recherche et le développement de nouveaux protocoles de médicaments pour traiter les maladies infectieuses dans les pays en voie de développement. Etc etc etc.

Rien ne l’arrête. Un homme aux mille facettes, carburant à un stimulant que j’aimerais connaitre.

Et comme si toutes ses multi tâches ne lui suffisaient pas, il a créé, dans Paris, en 2007 « Le Laboratoire », un lieu hybride qui met en valeur des créations en lien entre l’art et la science. Comme si tout cela était naturel chez lui, son cerveau fonctionne à plein régime, pensées/actions/réalisations puis advienne que pourra !

D’un tour de baguette magique, il a réussi à associer son travail et sa passion pour en faire un lieu d’expression esthétique à réfléchir.

Par magie once again, si l’expérience se révèle en plus disposer d’un potentiel commercial, après développement, il sera transféré dans l’annexe du Laboratoire, le « Lab Store ».

Alors s’il y a bien une devise qui doit occuper sa vie ce serait bien celle-là : à l’impossible nul n’est tenu.

Ce jour-là, à peine avait-t-il franchi le seuil du lieu où nous avions été conviés, les yeux ont été rivés sur lui, les mouches volaient, il fallait se taire et admirer l’artiste. « Désolé d’arriver en retard », épuisé par un vol long-courrier en provenance des US et du décalage horaire, en 30 minutes top chrono, il nous détaille avec verve et passion son projet. Et, en un second coup de baguette magique, il disparait, chevauche son vélo, 3 coups de pédale et le voilà parti.

Ouf, atterrissage sains et sauf, la salle applaudie.

J’aime cette énergie, cette détermination. Finalement, je remarque qu’il n’y a que les français pour tout voir en négatif, vivre avec pessimisme tous les instants de la vie, râler et se rebeller. Alors, oui, je suis souvent admirative des américains. Eux osent, ne sont pas freinés par des peurs stériles et « titanisantes ». Pas comme nous. CQFD.

Seul point qui suscite des interrogations sur les wikipearls : le nom est sympathique, ludique, mais le positionnement « packaging consommable » un peu alambiqué, pas réellement descriptif. Je n’ai pas eu la sensation de manger un packaging, mais bien une boule de je ne sais quoi, différente. Donc intéressante ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

→ Tags:

Laissez un commentaire

Les champs marqués d’un * doivent être remplis